Comment améliorer sa rémunération d’un dirigeant de société ?

Comment améliorer sa rémunération d’un dirigeant de société ?

15 mars 2021 0 Par Sarah

Un dirigeant de société possède de nombreux moyens pour se rémunérer. L’optimisation des revenus sert essentiellement à associer un certain nombre de leviers pour minimiser l’impôt et le coût lié aux charges sociales. Bien entendu, les impôts pèsent largement sur le salaire. Mais comment faire pour pouvoir prendre les bonnes décisions ? Quels sont les différents dispositifs qui sont à votre disposition, vous permettant d’améliorer vos revenus ?

Choisir le statut et le mode d’imposition adapté

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il s’avère important de connaitre les différents dispositifs qui vont vous permettre d’améliorer votre rémunération en tant que dirigeant. Pour cela, vous ferez mieux d’avoir une vision claire du statut à privilégier. Si vous vous trouvez en ce moment dans la première phase, c’est-à-dire dans le stade de fondation ou de montage d’entreprise, vous pouvez opter pour le statut de dirigeant. En parallèle, vous avez la possibilité de miser sur le mode d’imposition optimal. En procédant de cette sorte, vous pouvez mieux vous rémunérer dans le futur.

Si votre entité est déjà montée, vous pouvez réaliser des changements et surtout modifier votre modalité d’imposition pour optimiser votre salaire. Pour vous aider dans votre choix, il vous sera conseillé de faire appel à un comptable Saint-Gilles. Ce professionnel est doté de toutes les compétences ou encore du savoir-faire indispensable dans le choix du statut et du mode d’imposition que tout dirigeant et chef d’entreprise doit retenir.

Le mode d’imposition de la société

Si votre société relève du régime d’imposition sur les sociétés ou IS, vous avez la possibilité de construire votre paie. Cela requiert en effet la réalisation des arbitrages entre dividendes et appointements. Ce sont les dividendes que les associés ont perçus et qui donnent lieu à l’imposition à titre de l’impôt sur le revenu. Par défaut, l’impôt sur les sociétés concerne les structures qui sont caractérisées sous la forme de SA, SASU, SAS, SARL ou d’EURL avec un associé unique. Il est possible en option de procéder au basculement à cette imposition sur les sociétés.

Par contre, si votre établissement suit le régime imposé par l’impôt sur le revenu, votre salaire correspondra généralement aux profits que vous avez réalisés. Sachez que, dans un tel cas, l’imposition s’applique immédiatement au niveau du dirigeant. Vous avez moins de latitude pour l’optimisation de votre source de revenus.

Le statut du dirigeant

Si vous travaillez en tant que salarié dans une entreprise, les charges patronales et les charges sociales constitueront plus de la moitié du taux de votre salaire brut. En revanche, si vous avez un statut de travailleur non salarié, la totalité des cotisations patronales et sociales pèsera moins de la moitié de la rémunération.

Avant de porter une attention particulière sur l’optimisation de votre salaire, il s’avère fondamental de bien sélectionner la bonne situation pour votre projet. Dans ce cas, faites-vous accompagner par un comptable Saint-Gilles pour choisir le bon statut (statut salarial ou non salarial) ou encore le choix entre l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu. Cette décision affecte grandement sur votre projet puisqu’elle peut diminuer le poids de l’imposition. Vous avez la possibilité de minimiser votre salaire par mois au profit d’un taux élevé de quotes-parts.

Se servir des contrats d’intéressements

Une autre alternative pour améliorer les revenus du chef d’entreprise ou de l’entrepreneur sert à la mise en place d’un intéressement dans la structure. Vous pouvez en effet procéder à votre inscription en tant que bénéficiaire. Si votre société emploie uniquement un employé, vous pouvez lui accorder une prime d’intéressement. Pensez également à la création d’un plan d’épargne entreprise ou d’un plan d’épargne retraite collectif.