Comment épargner pour les études universitaires de votre enfant ?

Comment épargner pour les études universitaires de votre enfant ?

30 juillet 2020 0 Par Sarah

Il est de l’obligation des parents de financer les études de leurs enfants jusqu’à leur majorité, voire au-delà si ces derniers éprouvent l’envie de continuer et qu’ils en ont les moyens. Pour assurer un meilleur avenir à vos petits, il n’y a rien de tel en effet que des diplômes universitaires. Voici comment vous pouvez vous organiser pour mettre toutes les chances du côté de vos enfants.

 

S’organiser en avance

Pour être d’avoir assez pour les études universitaires de vos enfants, vous devez vous organiser par avance. Connaitre notamment ce qui passionne votre petit et ses projets à venir serait une bonne chose. C’est une discussion qui s’impose dès le collège afin que vous puissiez les guider de la meilleure manière. Parfois, les enfants ont une idée précise de ce qu’ils veulent faire à l’avenir très tôt et ne changent pas d’avis.

Vous pouvez également, avec l’aide de votre expert comptable à Forest, vous renseigner sur les couts moyens des études universitaires par année scolaire. Prévoyez toutefois une marge d’augmentation par an pour éviter les mauvaises surprises. D’où justement la nécessité de l’avis de votre expert comptable à Forest et à Ixelles en Belgique qui pourra réaliser un plan d’évolution de ces frais de scolarité sur 10 ou 20 ans en fonction des moyennes passées.

 

Un compte épargne dès son plus jeune âge

Commencez votre épargne d’avance. Les banques peuvent vous proposer des comptes épargnes pour les moins de 21 ans. Ces comptes sur livrets seront alors gérés par les parents ou les représentants légaux des réels bénéficiaires jusqu’à leur majorité.

Les épargnes des banques ont l’avantage d’être sures. Elles proposent certes un rendement minime par an. Néanmoins, il vaut mieux 1% par un que de vous lancer dans des placements à risque et de perdre la totalité de vos fonds. En outre, si vous vous y prenez bien à l’avance, malgré un taux d’intérêt à 1%, vous auriez assez pour le projet d’étude de vos enfants d’ici quelques années.

Attention toutefois à savoir bien gérer votre capital. Et pour cause, les livrets d’épargnes ne vous protègent pas contre les tentations. Les fonds qui y sont versés restent disponibles. Et les banques n’imposent pas un seuil ou un plafond de versement pour l’entretien et l’ouverture de ce genre de compte.

 

Des investissements à moindre risque

Si vous avez peur d’être trop tenté, on peut également conseiller les investissements à moindres risques. La pierre par exemple est une valeur sure. Investissement locatif, résidence secondaire ou principale, SCPI et bien d’autres, les experts peuvent vous proposer différentes alternatives. Tout dépend de votre budget et de vos envies.

Autre placement sûr serait aussi l’or. C’est également un bon moyen pour bloquer votre capital. En bijoux, en argenterie ou autres accessoires : l’or peut se décliner en bien d’autres choses que les lingots qui sont plus complexes à acheter et à valoriser. Le cours varie selon la tendance du marché. Mais dans tous les cas, la valeur de l’or chute rarement, et ce, peu importe le contexte.

Selon les estimations des experts, les cryptomonnaies, et notamment aussi le bitcoin est un bon choix de placement s’il s’agit d’un investissement sur le long terme. D’ici 10 ans, la monnaie virtuelle deviendra la norme selon les analystes et le bitcoin, à l’instar de l’or, sera un placement refuge haut de gamme. Le marché actuel est un bon moment pour stocker du bitcoin. Vous pouvez réaliser vos achats en ligne, sur les plateformes de trading ou de placement en bourse de toutes sortes. Avec l’euro, vous pouvez parfaitement vous lancer. Le but étant de stocker vos bitcoins pendant plusieurs années afin d’en optimiser la valeur et avoir ainsi des économies pour les études de vos enfants.